Promenades aux alentours de Soiron

 
Le ruisseau de Soiron: le Bola
(réalisé par Eric Dedye)
   
Soiron est traversé par un ruisseau : le Bola. Il prend sa source à Grand-Rechain, il se perdait autrefois dans un chantoir d'où il ressortait en bouillonnant. C'est à cette particularité que l'on doit l'origine de son nom. « li sope cût à bolas ».

 

Les eaux souterraines
Les diaclases induisent des phénomènes de dissolution dans les roches carbonatées (= phénomènes karstiques).
La dissolution peut rester superficielle : les karts se manifestent alors uniquement à la surface du sol par des dépressions circulaires dont le fond est tapissé d'argile rougeâtre (= dolines). Si la dissolution s'accentue en profondeur et devient nettement souterraine, il y aura formation de grottes. Un ruisseau peut s'engouffrer dans une grotte (= perte), suivre un trajet souterrain et finalement réapparaître en contrebas (= résurgence). Un autre terme est employé pour désigner ce phénomène : le chantoir.
 

Dans le sous-sol, l'eau se déplace par gravité entre une zone d'infiltration et un niveau auquel elle se stabilise (= niveau piézométrique).

On distingue divers types de nappes souterraines :
- Une nappe libre ou phréatique est située dans les roches perméables superficielles. Elle est limitée à sa base par une formation imperméable.
- Une nappe captive est emprisonnée entre deux formations imperméables
- Une nappe artésienne est une nappe captive dont le niveau piézométrique est supérieur au niveau du sol. Dès que l'on crèvera le toit de cette nappe, par exemple par un forage, l'eau jaillira :
 
- Une nappe suspendue est retenue par une couche imperméable au-dessus du fond des vallées.
 
 
 
   
   
 
Contactez-nous